Le Blog des consultants Converteo
Ce blog est alimenté par les consultants de Converteo. Découvrez aussi notre site pour plus d’informations sur le cabinet et ses prestations.

Retour aux articles du blog

Réseau physique et boutique en ligne : le retour d'expérience de Chapitre.com

Par Raphaël Fétique
10 novembre 2008
4 commentaires

Il y a quelques jours, j’ai publié un article sur l’intérêt de proposer les canaux physiques et Internet en complément. Pour mémoire, les principales raisons évoquées étaient :

  • Pouvoir accompagner le client dans son cycle d’achat et ne pas laisser de place à ses concurrents
  • Faire bénéficier au site Internet de la rassurance que constitue un réseau physique
  • Générer du trafic dans le réseau physique
  • Multiplier les modes d’interaction avec le client

Naturellement les défis à relever sont tout aussi nombreux, et loin de moi l’idée de penser que gérer et mettre en place la complémentarité entre les deux réseaux de distribution est chose aisée. Cobolian du blog Capitaine-Commerce avait par exemple très justement signalé la fermeture du réseau de points de vente de la Redoute.

Pour aller plus loin que l’analyse d’un consultant, il fallait un cas concret, et qui plus est, français, histoire de ne pas induire de biais culturel. Le cas porte ici sur le réseau de librairies physiques et la librairie en ligne de Chapitres.com

Je vous laisse découvrir l’article du Journal du Net intitulé « Comment Chapitre.com articule online et offline« . Je me permets deux citations pour vous donner envie d’accorder 5 minutes de votre temps à cette lecture :

« C’est la première fois qu’un site marchand donne son nom à des magasins physiques, s’enthousiasme Juan Pirlot de Corbion, président fondateur de Chapitre.com. Or avec près de 220 millions d’euros de chiffre d’affaires, il s’agit du deuxième réseau de libraires après la Fnac. »

« Nous avons par exemple regardé les commandes achetées sur le site et livrées à Angoulême sur les 12 mois précédant l’ouverture de la librairie et sur les 12 mois suivant l’ouverture, explique-t-il. Elles ont été multipliées par 18. La présence du magasin physique occasionne incontestablement un regain de confiance, de notoriété et de réassurance dont bénéficie le site marchand. » Un phénomène qui s’explique aussi par l’implication des vendeurs, qui conseillent parfois aux acheteurs de rechercher sur le site un ouvrage dont ils ne disposent pas en librairie.

A lire de toute urgence !

Remarque pour l’ensemble des experts en marketing et le rédacteur de l’article : j’ai moi-même longtemps failli, mais après un peu de recherche, il apparaît que la rassurance est le fait de rassurer, et la réassurance est le fait de réassurer, ce qui est plus un problème d’assureur que de gens du marketing.

4 commentaires sur cet article

  • cobolian
    11 novembre 2008

    Bonjour Raphael,

    Grosbill est un cas interessant egalement. Ils ont implémenté des show rooms, dotés de bornes internet. Le concept est malin puisqu’il s’agit moitié d’un magasin, moitié d’un dépôt. De plus les dispos sont affichées sur le site (qui n’est pas terrible d’ailleurs).

    Tu l’auras compris, le sujet me passionne, merci pour ces infos :)

  • Capitaine Commerce
    11 novembre 2008

    Salut Raph,
    J’en rajoute une couche en signalant cette étude réalisé par l’agence de pub Nouveau Monde : http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/dossier/les-points-de-vente-ont-tout-a-gagner-des-sites-marchands/les-points-de-vente-ont-tout-a-gagner-des-sites-marchands.shtml

    qui confirme largement que boutiques et sites e-commerce ont tendances à se renforcer mutuellement.

  • Raphaël Fétique
    11 novembre 2008

    Salut Capitaine,

    Mon article précédent cité au début de cet article repose sur cette étude très intéressante.

    Merci de rappeler le lien pour ceux qui ne l’aurait pas lu.

    Je pense qu’il va falloir qu’on se fasse une table ronde sur le sujet, chez Converteo aussi c’est un sujet qui nous passionne, il y a je pense un vrai sujet à creuser pour les prochaines années. Et que dire de l’arrivée prochaine du mobile qui va définitivement ajouter la couche virtuelle à notre univers physique.

    A très vite pour en débattre

  • mlle bio
    23 novembre 2008

    Eh eh, super intéressant ! Je n’aurai jamais parié sur un tel multiplicateur (x18) suite à l’ouverture d’un magasin en réel. Voilà de quoi me laisser rêveuse, moi qui buche sur une ouverture en 2009 !
    Mais, globalement, la tendance ne m’étonne pas. Forrester avait fait une analyse très intéressante sur la complémentarité et la cannibalisation des différents canaux de distribution. Or internet & boutique était le plus constructif !

Laisser un commentaire

Articles qui pourront vous intéresser
Contactez-nous
Pour obtenir plus d'informations sur nos activités et discuter de vos projets directement avec nos consultants, nous vous invitons à nous contacter.
Nous contacter
En parcourant converteo.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.